Conseils cosmétiques
& compléments alimentaires
Tél. 01 39 59 97 34
(numéro non surtaxé)

Conseils santé

Les plantes adaptogènes  

Pour augmenter vos performances... et oublier le stress !   

Vous vous détendez, vous chassez le ou plutôt les stress qui vous envahissent, vous vous réveillez chaque matin comme si c’était une nouvelle journée de printemps, quand vous ressentez cette bouffée de vitalité qui vous submerge… C’est normal, vous venez de commencer une cure de plante adaptogène ! Ce n’est pas de la magie, c’est de la chimie !

Un soutien contre les stress

Une plante adaptogène aurait l’étonnante faculté d’aider l’organisme humain à retrouver son état normal, sans stress.  Pour atteindre cet équilibre et ce bien-être, la plante adaptogène augmente la capacité du corps à gérer toutes les sortes de stress :

  • physique,
  • moral, intellectuel,
  • déclenché par un changement (professionnel, déménagement, retraite, séparation…) ou une situation fortement déplaisante comme du bruit ou des conflits,
  • cellulaire déclenché par la maladie, la pollution, les médicaments, etc.

Dans tous ces cas, la plante adaptogène va renforcer notre système de défense et relancer notre capacité à bien réagir et surtout sans excès. Elle ne résoudra pas le facteur déclenchant, mais aidera le corps à l’affronter plus sereinement pour lui permettre de s’auto-réguler.

Stressé ?

La plante adaptogène est à la fois apaisante et vitalisante… Notion un peu abstraite qui pourrait même sembler contradictoire or c’est justement là que la « chimie verte » de la plante va interagir avec la nôtre.

Comme le stress a un effet paralysant qui s’accompagne d’une baisse de concentration, parfois d’une incapacité de bouger ou d’une fatigue subite, la plante adaptogène va apaiser les symptômes émis par notre organisme et déclencher ses défenses pour nous redonner la force de lutter.

D’autres actions des plantes adaptogènes

Non seulement la famille des plantes adaptogènes va agir sur nos stress, mais chacune d’elles présente des actions propres toujours en lien avec leur capacité d’adaptation : agir sur la tension, élever ou abaisser la température corporelle, faire grossir ou mincir, vous aider à retrouver la joie de vivre, à stimuler ou à calmer : les plantes adaptogènes vont rétablir l’équilibre de votre organisme là où il en a besoin.

D’où vient la notion de plante adaptogène ?

En Chine ou en Inde avec l’Ayurveda, les plantes adaptogènes ont toujours été utilisées comme des basiques de la pharmacopée. Au lieu de les appeler « adaptogènes », ces médecines leur ont préféré le terme de « tonique général ». Beaucoup plus large, il englobe les autres vertus de ces plantes. En Europe, les plantes adaptogènes ont été découvertes ou plutôt popularisées plus récemment.

En 1943, l’ex-URSS recherchait des substances naturelles capables d’augmenter les aptitudes et le potentiel humain des combattants. C’est le toxicologue russe Nicolaï Lazarev qui a testé les effets de certaines plantes sur des hommes soumis à des conditions de vie extrêmes, notamment des mineurs de l’est de la Russie. A la suite de ses études, Nicolaï Lazarev a établi que la consommation régulière de certaines plantes pouvait augmenter la résistance de l’organisme humain à tous types de stress, qu’ils soient émotionnels ou physiques. Avec leur consommation, les hommes étaient par exemple moins touchés par les maladies infectieuses et par le vieillissement de leurs cellules.

Malgré ces résultats, les plantes adaptogènes n'ont pas remporté un grand succès en Europe, jusque dans les années 1990 où la recherche occidentale a redécouvert toutes leurs vertus dans un usage quotidien. Aujourd'hui, elles se révèlent particulièrement utiles dans les périodes charnière de nos vies : concours, retours de vacances, divorce...

Une petite précaution à prendre

Si vous démarrez une cure de plante adaptogène, quelle que soit celle que vous aurez choisie et si elle vous convient, vous allez ressentir une grande vitalité, avec l’envie d’en faire beaucoup… Votre organisme va alors activer vos cellules et puiser dans vos réserves internes de nutriments pour « nourrir » sa vitalité. N’hésitez donc pas à accompagner votre cure d'une supplémentation en vitamines, fer et magnésium pour satisfaire l’appétit retrouvé de votre corps !

Les médecines chinoise et ayurvédique vont plus loin dans l’approche des « toniques » ou « adaptogènes ». Selon elles il faudrait idéalement avoir pratiqué une période de désintoxication en amont pour profiter pleinement des vertus de la plante choisie. Quelques jours d’une alimentation simple et basée essentiellement sur des fruits et des légumes avant de commencer une cure de plantes adaptogènes, pourrait donc augmenter encore davantage leurs actions.

Qui sont-elles ?

Alors que notre planète regorge de millions de végétaux, seule une poignée d’entre eux sont adaptogènes pour l’organisme humain.

Il y a les « classiques » : ginseng, rhodiola, astragale et lapacho. A ceux-là, on peut en ajouter quelques-uns moins connus : ashwagandha, guduchi et tribulus. D'autres enfin peuvent présenter des caractéristiques adaptogènes mais sans entrer dans cette catégorie : tulsi, amalaki...

Chacune de ces plantes serait capable de neutraliser l’action délétère du stress sur notre esprit et notre corps, c’est en cela qu’elles sont adaptogènes, mais elles disposent de bien d’autres ressources sur l’organisme humain...

    • En ayurveda, l’ashwagandha est utilisé comme tonique sexuel, surtout pour les hommes. Il fortifie aussi l’organisme et l’aide à retrouver son énergie vitale. Enfin outre son action adaptogène, l’ashwagandha favorise la récupération par le sommeil, soutient le système nerveux et les glandes surrénales qui interviennent tous deux dans la gestion du stress. En ayurvéda, l’ashwagandha est une plante dite rasayana, c'est à dire qui régénère l’organisme.
    • Tonique général, l’astragale est aussi utilisée en Médecine Traditionnelle Chinoise pour lutter contre les affections respiratoires et stimuler le système immunitaire d’une manière générale. C’est généralement la plante qui accompagne la convalescence des malades en Chine.
    • L’éleuthérocoque est non seulement un tonifiant de l’organisme mais aussi un petit arbuste capable de réveiller l’appétit. En cas de fatigue ou de baisse de moral, il va donc aider à retrouver un certain nombre d’envies dont celle de manger.
    • Surnommé « racine de vie » en Asie, le ginseng est utilisé très fréquemment pour ses propriétés exceptionnelles, mais la variété Panax Meyer est nettement au-dessus des autres en termes d’efficacité. Le ginseng sert notamment à fortifier et soutenir le système immunitaire, particulièrement dans les moments difficiles ou pendant les saisons froides.
    • Le guduchi, dont le nom signifie « celui qui protège », est à la fois capable de protéger nos cellules contre les radicaux libres responsables du vieillissement et d’aider à se remettre en cas de pathologie déclarée. Par ailleurs il renforce le système immunitaire, se présentant ainsi comme un bouclier naturel… Idéal en cas de fragilité.
    • Le lapacho, aussi appelé « arbre de vie » par les amérindiens, est un arbre dont l’écorce possède une grande puissance thérapeutique, particulièrement sur la circulation sanguine, raison pour laquelle il est fréquemment utilisé pour agir sur le fonctionnement du cœur et des artères.
    • A l’origine, la rhodiola rosea était très appréciée des peuples barbares et notamment des vikings par exemple, quand ils avaient besoin d’augmenter leurs capacités physiques. Aujourd’hui, c’est plutôt pour les activités du quotidien que la plante va se révéler utile. Non seulement, elle apaise les douleurs musculaires à l’effort, mais en plus, elle augmente le niveau d’endurance.

  • Les fruits du tribulus sont employés depuis des millénaires en médecine
    ayurvédique (Inde) et en médecine traditionnelle asiatique (Chine, Japon, Corée, etc.), principalement pour traiter l'infertilité et les dysfonctions sexuelles, chez les hommes comme chez les femmes.

Dénicher SA plante adaptogène

Une fois les bienfaits des plantes adaptogènes connus, le plus difficile est sans doute de trouver celle qui correspondra à votre organisme. Pour cela il vous faudra la tester ou la choisir en fonction de ses actions complémentaires... Car celles-ci n’en manquent pas !