Conseils cosmétiques
& compléments alimentaires
Tél. 01 39 59 97 34
(numéro non surtaxé)

Courrier clients

Equilibre acido-basique

"J’ai essayé plusieurs traitements pour rétablir mon équilibre acido-basique puis contrôlé mes urines en début puis en fin de traitement : toujours autant d’acidité (niveau 4). Pendant combien de temps faut-il suivre une cure pour constater des résultats ? Mon alimentation est saine (peu de viande et de fromage), je ne suis pas sédentaire (4 heures de gym par semaine, sans compter la marche), quant au stress, je ne connais plus depuis 10 ans. Existerait-il un produit efficace ?"
Jacqueline, Tourrettes (83)

Dans la grande majorité d’entre nous, la vie moderne induit une acidose qui est nuisible pour notre santé si elle persiste. Lorsque les résultats demeurent acides après un traitement, il faut se poser plusieurs questions :
La première est de savoir si vous avez bien effectué vos tests sur les deuxièmes urines du matin. Car les premières sont généralement toujours acides. En effet, les urines qui ont été collectées pendant toute la nuit, sont riches en déchets acides. C’est normal. Ce sont les secondes urines qui sont les plus pertinentes. Ceci peut, peut-être, expliquer votre résultat.
Ensuite, il y a le mode de vie et l’alimentation. Il est possible que croyant bien faire, vous fassiez une erreur dans votre alimentation en consommant à votre insu des aliments acides. L’activité physique est importante contre l’acidose, mais beaucoup d’activités en généreront au contraire… De plus même en l’absence de stress, il peut y avoir des conflits psychologiques et des tensions plus ou moins conscients qui entretiennent l’acidose…. Il peut être utile de revoir tout cela avec un professionnel.
Enfin, si l’acidose persiste, il peut être utile de consommer directement des alcalins pour faire remonter le pH. Le bicarbonate est une solution, mais je lui préfère la spiruline ou le lithothamne. En dernier recours, il pourrait être intéressant d’effectuer un bilan pour rechercher un problème latent (respiratoire, rénal, métabolique…) qui pourrait expliquer cette acidose persistante.