Conseils cosmétiques
& compléments alimentaires
Tél. 01 39 59 97 34
(numéro non surtaxé)

Conseils santé

8 astuces scientifiques pour TROUVER LE BONHEUR

Mais d’abord, le bonheur, c’est quoi ? « Un état de bien-être agréable et durable qui exclut toute pensée négative et toute douleur physique », selon certains dictionnaires. Alors comment le trouver ?  Les scientifiques se sont penchés sur la question et voici leurs résultats :

 1/ Dormez1

C’est tout simple mais il fallait y penser ! Fatigué, on devient irritable et on ne profite pas de ses journées ! Une étude a démontré que le sentiment général de bien-être est plus fort après une bonne nuit de sommeil (au moins 6 heures) qu’après une nuit courte, alors même s’il fait encore jour assez tard, fermez les volets et reposez-vous.

2/ Pensez positif, ou négatif si vous préférez…

Des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie recommandent de lister chaque soir trois moments de bonheur vécus dans la journée… Juste pour savourer avant de dormir et nourrir ses rêves de pensées positives. Et oui, l’optimisme est une caractéristique commune à 80 % de la population humaine, de quoi partager avec les autres nos pensées positives ! Pourtant, si vous faites partie des 20% qui restent (et vous en avez le droit !), vous avez besoin de challenges pour être heureux et non pas de pensées roses-sucrées. Alors lancez-vous des défis stimulants pour trouver le bonheur !

3/ Riez

Antidouleur, antistress, excellent pour la digestion et le sommeil, le rire n’a que des vertus ! Son action chimique dans l’organisme est une source directe de bonheur puisqu’il libère les endorphines cérébrales qui sont à la fois analgésiques (antidouleur) et stimulantes, pour faire pétiller la journée2 ! Ce sont aussi ces composés qui sont sécrétés en pratiquant un sport, en cas d’excitation, de douleur ou d’orgasme…

4/ Soyez bien entouré3

Un chercheur britannique a interrogé 1700 personnes pour constater que ceux qui n’avaient pas de liens solides d’amitié étaient aussi ceux qui se déclaraient le moins heureux… Profitez de l’été pour rassembler ceux que vous aimez autour d’un pique-nique !

5/ Soyez généreux

Donner n’a pas de prix pour votre estime de soi, votre moral et votre rayonnement personnel, alors n’hésitez pas : faites preuve de générosité4 !

6/ Tentez de nouvelles expériences

D’abord relever de nouveaux défis excitera votre imaginaire et libèrera des endorphines (encore elles !) excellentes pour votre bien-être. Et puis une étude5 a révélé que dépenser de l’argent pour de nouvelles expériences était bien plus source de bonheur que d’acquérir des biens matériels. A méditer avant d’acheter !

7/ Soyez amoureux

Même en amour, tout est affaire d’hormones ! Et celle que le cerveau sécrète avec le désir de l’autre, c’est l’ocytocine. Cette hormone est à l’origine de l’attachement pour l’autre, du sentiment amoureux et même de la fidélité selon une étude réalisée en Allemagne6.

8/ Dansez, ondulez, faites les fous7

Une étude a démontré que les personnes qui marchaient à grandes enjambées étaient plus heureux que ceux qui trainent les pieds ou piétinent. En fait, votre manière de vous comporter impacte directement ce que vous ressentez. Si vous commencez à sourire, vous aurez sûrement envie de rire, si vous sautillez gaiement, vous développerez un sentiment de joie. Bref amusez-vous et… Vous vous amuserez !

Et ces petits plus :

➢ Privilégiez les couleurs, dans l’assiette comme sur les vêtements.

➢ Découvrez les plantes du bonheur à prendre en supplémentation : Griffonia, Mucuna, Millepertuis

 

➢ Acceptez ce que vous êtes et soyez-en fier !

 Le saviez-vous ?

Il existe une journée internationale du bonheur. Célébrée chaque 20 mars, elle a été décrétée par l’ONU (Organisation des Nations Unies) en juillet 2012 pour promouvoir le bien-être en tant qu’aspiration universelle.

La poursuite du bonheur est donc désormais reconnue comme objectif fondamental de l’être humain !

1- Society for Personality and Social Psychology
2- Etude conduite par le Dr Michael Miller de l’Université du Maryland (2005)
3- Richard Tunney de l’université de Nottingham
4- Psychological Bulletin
5-Amit Kumar et Thomas Gilovich de l’Université Cornell
6- Etude allemande de l’université de Bonn
7- Richard Wiseman, The As If Principle