Conseils cosmétiques
& compléments alimentaires
Tél. 01 39 59 97 34
(numéro non surtaxé)

Conseils santé

Les polyphénols, le plein d'antioxydants !

Cœur, maladies inflammatoires, dégénératives ou simplement vieillissement de la peau… C’est là-dessus que les polyphénols pourraient agir et c’est cela qu’étudient au microscope les plus grands chercheurs en ce moment-même. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces molécules 100% végétales ont des vertus protectrices exceptionnelles !

 

Polyphénols : définition

Les polyphénols sont une catégorie de molécules principalement produites par les végétaux. Elles sont constituées d'un assemblage d’autres molécules plus petites que l’on appelle les phénols.

Avant 1980, le terme « polyphénols » n’existait pas. On parlait alors plutôt de « tanin végétal » ou « composé phénolique » pour décrire ces composés chimiques. La grande famille des polyphénols comprend plusieurs sous-familles dont notamment les resveratrols et les flavonoïdes. Ces derniers rassemblent à leur tour des sous-sous-familles : les OPC (Oligomères ProCyanidoliques), les anthocyanes, les isoflavones et beaucoup d’autres avec des noms tous aussi compliqués ! Comme tous ces polyphénols sont majoritairement présents dans les légumes et les fruits, tout particulièrement dans le raisin, ils sont considérés comme des « micros aliments ».

 

Comment agissent les polyphénols ?

C’est une petite réaction chimique de l’oxygène à l’intérieur de notre corps qui détruit nos cellules saines, c’est ce qu’on appelle l’oxydation. Les polyphénols ont le pouvoir de contrer cette réaction de l’oxygène. C’est par ce biais que les polyphénols protègent le système cardiovasculaire : en bloquant l’oxydation du mauvais cholestérol.

Les polyphénols du vin expliqueraient par exemple le célèbre "French paradox" que l'on observe particulièrement dans le sud-ouest. Là-bas, le coup de fourchette brasse les graisses et pourtant la santé cardiovasculaire y est meilleure que partout ailleurs, pourquoi ? De plus en plus d'études scientifiques démontrent que le vin rouge consommé en quantité raisonnable protégerait cette partie de la population française des maladies cardiovasculaires. Comment ? Grâce à la richesse en polyphénols du vin ! On le sait à présent, nos vignes regorgent de vertus…

 

Où trouver les polyphénols ?

Pour les dénicher, basez-vous sur la couleur des aliments ! Ce sont les polyphénols et notamment les anthocyanes qui forment les pigments des fruits rouges et sont ainsi responsables de leur couleur. Et à chaque couleur de fruit correspond un type de polyphénol comme par exemple les tanins dans le raisin et les flavonones dans le pamplemousse. Certains légumes possèdent aussi des teneurs intéressantes en polyphénols : chou (vert, pomme, rouge, chou chinois…), chou de Bruxelles, brocoli, artichauts, persil. Les polyphénols sont en partie responsables du goût, de l’odeur et de la couleur des fruits et des légumes. Par exemple, les flavonoïdes contribuent à l’amertume du pamplemousse. Les tanins sont responsables de l’astringence du thé vert et de différents fruits (raisin, kaki). Les anthocyanines, quant à eux, donnent la couleur rouge aux fruits (cerises, fraises).

 

Radicaux libres : définition

Notre corps est constitué de molécules, elles-mêmes divisées en atomes avec un noyau autour duquel gravitent les électrons. Lorsque tout va bien, ces électrons s’accouplent autour du noyau. Mais il arrive que différents facteurs comme le rayonnement UV, la fumée de cigarette, la pollution, le stress, divisent nos couples. Ces «célibataires» sont alors appelés radicaux libres. Ce sont eux qui flétrissent notre peau et vieillissent notre organisme. Pour trouver un nouveau « compagnon », les électrons « célibataires » séparent d’autres couples, dont l’un des deux devient alors célibataire à son tour, entraînant une réaction en chaîne qui s’appelle oxydation. Même si ce vieillissement est inévitable, il peut être freiné avec une hygiène de vie rigoureuse et la prise d’antioxydants.

Laisser un commentaire