Conseils cosmétiques
& compléments alimentaires
Tél. 01 39 59 97 34
(numéro non surtaxé)

Lexique des plantes

Soulager les douleurs avec l'Harpagophytum

Quand le moindre mouvement est réfléchi, anticipé ou évité à cause d’une douleur articulaire ou l'arthrose, la vie quotidienne peut vite devenir un enfer… Alors autant prendre le mal à la racine et faire appel à la bien nommée Griffe du Diable pour s’en sortir !

 

Harpagophytum ou Griffe du Diable

L’Harpagophytum (Harpagophytum procumbens), ou « Griffe du diable » est une plante herbacée vivace de la famille des Pedaliaceae. Originaire d’Afrique du Sud, de Namibie, du Bostwana et du sud-est de l’Afrique australe, elle est récoltée à l’état sauvage. Elle possède une racine principale mesurant jusqu’à 50 cm de long, d’où partent en étoile des racines secondaires tubéreuses pouvant s’enfoncer jusqu’à deux mètres de profondeur.
Sa tige rampe sur le sol, et ses fruits lignifiés sont en forme de grappins. Ce sont eux qui ont donné leur nom commun à la plante, car les animaux qui se blessent en marchant sur ces piquants sautent et s’agitent furieusement sous l’effet de la douleur et semblent effectuer une danse endiablée. C’est la racine tubéreuse qui est utilisée dans la pharmacopée traditionnelle.

L’Harpagophytum bio renferme de nombreux principes actifs qui font régulièrement l’objet de recherches scientifiques dans le monde entier. Quant aux tradi-praticiens d’Afrique australe, ils utilisent l’Harpagophytum bio depuis la nuit des temps dans différentes pathologies digestives, dans les états fébriles, dans les hémorragies, ainsi que dans les troubles de la grossesse.

 

L'Harpagophytum contre les douleurs articulaires

En Europe, cette plante est essentiellement utilisée en phytothérapie comme un anti-inflammatoire et reconnue pour sa formidable efficacité. C’est aussi un anti-congestif et un anti-douleur. Ces actions se font sentir principalement au niveau du cartilage, mais également au niveau tendineux, c’est dire que son indication majeure se trouve dans les rhumatismes ! Qu’ils soient dégénératifs comme l'arthrose ou inflammatoires comme les arthrites, tendinites et douleurs articulaires post-traumatiques, l’harpagophytum peut être une solution naturelle.

 

D’autres utilisations de l’Harpagophytum

Par ailleurs, l’harpagophytum a également été testé pour d’autres usages :

  • des troubles métaboliques tels que le diabète ;
  • des troubles de la sphère hépato-biliaire ;
  • ainsi que comme « anti-âge »,

Cependant les références scientifiques manquent dans ces derniers domaines, alors que les travaux sur son intérêt rhumatologique et traumatologique sont très nombreux. On lui a aussi attribué une action ocytocique (c’est à dire de contractant utérin), mais elle n’est pas vérifiée.

Vous pouvez retrouver notre Harpagophytum bio sous forme de gélules.

Ce qu'en disent nos clients :

harpagophytum_avis

 

Des effets secondaires ?

Ils sont assez limités. Il s’agit surtout d’intolérances digestives, ce qui le fait contre-indiquer en cas d’ulcères gastro-duodénaux. On a noté quelques cas d’allergie. Par prudence, son usage sera évité en cas de grossesse et d’allaitement, d’ulcère gastrique ou duodénal, ainsi qu’en cas de prise de médicaments à visée cardio-vasculaire ou d’anticoagulant (possibilité d’interaction).

 

Le saviez-vous ?

Le ramassage de l’harpagophytum est la principale source de revenus des Bochimans, population d’Afrique australe, qui cultivent le sol rationnellement, en respectant la racine primaire, et en laissant la plante se reposer le temps que de nouveaux tubercules se développent. Mais le succès de l’harpagophytum a attiré bien des convoitises, et il est souvent braconné, cette fois sans aucune précaution, au point de mettre l’espèce en danger. Si bien que des programmes de mise en culture sont progressivement instaurés en Afrique du Sud, dans le désert de Kalahari.