Conseils cosmétiques
& compléments alimentaires
Tél. 01 39 59 97 34
(numéro non surtaxé)

Conseils santé

Fluor : notre dose de poison quotidienne

Recommandé dans les dentifrices et parfois en supplément par certains dentistes, le fluor se révèle en réalité dangereux pour la santé, alors comment peut-il passer la barrière des mises en garde de santé publique ? Retour sur un mauvais élément protégé par les grands du secteur…

Sur le site de certains gros fabricants de dentifrices, on peut lire : « le fluor permet de reminéraliser l’émail et de le renforcer pour limiter les attaques acides et le développement des caries ». Or, à cette assertion développée par les industriels, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) répond au contraire que le fluor serait non seulement presque inutile contre les caries, mais en plus dangereux pour la santé.

En effet, déjà présent dans des sources géologiques naturelles, le fluor n’a pas besoin d’être apporté en supplémentation. Il serait même, toujours selon l’OMS, source de pathologies graves comme favoriser la croissance des tumeurs, diminuer le QI (quotient intellectuel) ou développer la fluorose.

La fluorose

En 2006, l’OMS alerte sur les dangers d’une maladie due à une absorption trop importante de fluor : la fluorose osseuse. Le fluor s’accumule au fil des ans dans le tissu osseux et provoque une raideur et des douleurs articulaires. Dans les cas graves, elle peut entraîner une modification de la structure des os et avoir des effets invalidants.

Un danger pour le cerveau

C'est à l'issue d’un bilan percutant sur diverses études démontrant la capacité du fluorure à endommager d’une manière significative le cerveau, et par la suite le QI, que des scientifiques de l’université de Harvard ont déclaré : « nos résultats confirment la possibilité d'effets néfastes de l'exposition au fluorure sur le développement neurologique des enfants. »

Ainsi le fluor diminuerait l'intelligence ! Contenu dans certains sédatifs, le fluor présente en plus un potentiel pour endormir et amoindrir la volonté, autant d’effets qui freinent la croissance intellectuelle des enfants.

 Une « mesurette » de prévention sur les tubes

Comme le fluor est de plus en plus pointé du doigt pour sa dangerosité sur la santé, on peut lire sur les conseils d’utilisation des dentifrices qui en contiennent, qu’il ne faut pas avaler la pâte après le brossage. Or, on le sait, les enfants avalent facilement le dentifrice, surtout s’il est parfumé aux fruits... Par conséquent, la meilleure prévention est sans doute d’acheter des dentifrices sans fluor.

Le fluor, qu’est-ce que c’est ?

Apparu dans les années 50 comme un progrès contre les caries et la plaque dentaire, le fluor est rapidement ajouté dans les dentifrices. Ce déchet de l’industrie de l’aluminium vient de trouver une seconde vie… A cette époque déjà, certaines études affirment son danger, mais elles sont rapidement passées sous silence devant la motivation des industriels et des politiques, encouragés par les lobbyistes.

A son apparition, au milieu du XXème siècle, les grands fabricants distribuent gratuitement des centaines de tubes dans les écoles pour inviter les enfants à se brosser les dents avec de la pâte enrichie en fluor. Le mouvement qui débute alors aux Etats-Unis gagne peu à peu tous les pays développés et cette substance fait son entrée dans le quotidien des familles.

Aujourd’hui, selon l’agence américaine des substances toxiques, sur les 275 substances recensées qui constituent une menace pour la santé humaine, le fluor compte parmi les plus toxiques. Cette substance sans couleur, sans odeur et sans goût, passe inaperçu partout où on veut nous le faire avaler !

DENTIFRICE AYURVEDIQUE NEEM & TRIPHALA D'AYURVANA