Conseils cosmétiques
& compléments alimentaires
Tél. 01 39 59 97 34
(numéro non surtaxé)

Conseils santé

5 astuces pour éviter la déprime saisonnière

Il fait froid, humide, le ciel est sombre, le soleil se fait discret et les journées sont trop courtes… En plus, les actualités rivalisent de morosité ! Vous reconnaissez cet état des lieux ? Vous n’êtes pas le seul ! Nous sommes trop nombreux à passer par cette phase un peu déprimée, à « broyer du noir » à l’approche des saisons froides, pourtant il suffit de changer quelques petites choses pour aller vraiment mieux et même faire pétiller le quotidien.

1- Vitamine D : trop simple pour être vrai !

Savez-vous qu’une carence en vitamine D serait responsable d’un grand nombre de petites déprimes chez près de 10% des Français ? Alors c’est vrai que notre organisme a besoin du soleil pour la synthétiser et qu’en ce moment, c’est très compliqué, mais une simple supplémentation évitera déjà une carence. Si vous ressentez des difficultés à vous lever et une fatigue au long cours, n’hésitez pas à commencer une cure !

2- Prenez l’air

Dans tous les sens du terme ! Ouvrez les fenêtres de votre domicile, mais aussi de votre bureau au moins 20 minutes par jour pour changer l’air confiné de votre intérieur.

Ensuite, dès que vous avez un peu de temps, sortez prendre la lumière naturelle du jour. Même si le soleil est caché, votre organisme le détecte quand même et vous profiterez donc de ses bienfaits. Chargée d’ions négatifs (mais positifs pour nous !), la lumière naturelle contribue en effet à notre équilibre psycho-physique.

3- Où est passée votre bonne humeur ?

Hier encore vous plaisantiez avec votre famille au cours de repas interminables dans le jardin ou à l’occasion de pique-niques dans le parc et aujourd’hui la morosité gagne du terrain. En rentrant le soir, vous jetez négligemment votre vêtement sur le porte-manteau et vous allumez la lumière car c’est vrai, il fait déjà nuit ou presque. Votre bonne humeur qui était si communicative a disparu en même temps que les beaux jours… Deux substances vous aideront à voir la vie en rose, même quand le ciel est gris !

L’acide aminé qui fait pétiller les journées

Le 5-HTP est considéré comme l’acide aminé de la bonne humeur par excellence. Il augmente la production de sérotonine dans le cerveau, cette hormone impliquée notamment dans la gestion des humeurs et qui est associée à l'état de bonheur lorsqu'elle est à un taux équilibré. Vous trouverez du 5-HTP dans le griffonia, une plante d’origine africaine aux vertus remarquables sur le moral.

 

Le millepertuis, antidépresseur par excellence

Basique de la médecine traditionnelle, le millepertuis est utilisé pour chasser les idées noires et la mélancolie. En Allemagne, c’est même un anti-dépresseur particulièrement recommandé. A l’origine, on appelait le millepertuis « chasse-diable » car il faisait fuir les mauvais esprits et les ondes négatives qui nous envahissent en cas de déprime.

4- Surveillez vos nuits

Il y a ceux qui dorment peu car ils ont du mal à s’endormir, se lèvent tôt et jettent régulièrement un œil au réveil entre les deux… Et puis il y a ceux qui pensent bien dormir car ils sombrent dans les bras de Morphée immédiatement après avoir posé la tête sur l’oreiller et se réveillent avec la lumière du jour.

Or la durée du sommeil ne suffit pas toujours, il faut aussi qu’il soit de qualité. Le traitement du stress est important pour approfondir le sommeil et diminuer le nombre de réveils nocturnes: évitez donc la carence en magnésium ! En effet le manque de magnésium provoque le stress et le stress grignote le magnésium.

Gardez en mémoire que les insuffisances de sommeil entrainent des troubles immédiats dans la journée suivante : fatigue, coups de pompe, somnolence, troubles de la concentration et de la mémoire… et si le problème persiste, des maladies peuvent se développer : infections, troubles digestifs, allergies, stress, migraines, baisse de l’acuité visuelle et auditive, vertiges... Dépression et déprime !

Quelques trucs pour s’endormir :

→ se changer les idées avant de se coucher en lisant un livre,

→ éviter les films violents, les discussions houleuses, les excitants et les efforts intenses (sport) le soir,

→ se mettre dans une chambre calme, fraîche et aérée,

→ avoir une vie sexuelle harmonieuse

→ suivre des horaires de lever et coucher réguliers.

→ faites des cures de plantes type pavot de Californie ou valériane, qui sont des sédatifs naturels puissants sans les effets secondaires de certains médicaments.

5- Reprenez contact...

Au sens premier du terme ! Le contact est la sensation produite par quelque chose ou quelqu'un qui touche votre peau. Mais depuis quelques années, le sens du mot contact a perdu de sa chair au profit du virtuel. Les amis ne se comptent plus en personnes présentes pour votre déménagement, mais plutôt en relations sur les réseaux sociaux.

Ce phénomène peut être une vraie source de déprime pour ceux qui prennent conscience de leur solitude à l'approche des saisons froides. N'hésitez donc pas à rencontrer des gens physiquement, en participant à des activités ou en conviant famille et amis à venir partager un repas avec vous. Une vie sociale dans la vraie vie, « IRL », comprendre « In real life » pour la jeune génération, vous évitera de ressasser des idées noires seul dans votre coin !

Se tenir par la main, se faire des câlins ou des massages, se serrer dans les bras… tous ces gestes ont un effet certain sur l’organisme. Par exemple, les massages aident à diminuer le taux de cortisol, l’hormone du stress, et à augmenter les cellules du système immunitaire.

Et tant qu’à reprendre pied dans la vie réelle, coupez les ponts avec les nouvelles technologies plusieurs heures par jour. Eteignez la radio, la télévision, l’ordinateur et surtout le téléphone portable. Une étude de l’Université de Cambridge a prouvé que les nouvelles technologies entraînaient un sentiment d’insatisfaction générale.

Déprime saisonnière, qu’est-ce que c’est ?

La déprime saisonnière est une des formes des troubles dépressifs, pas la plus importante car elle s'estompe quand les beaux jours reviennent, mais assez difficile à vivre pour être prise au sérieux. Il s'agit donc d'un épisode de dépression qui s'installe à l'automne ou au début de l'hiver et dure jusqu'au printemps. Les symptômes très partagés sont en général une tristesse permanente, une perte d’intérêt pour ce qui nous entoure et une fatigue intense dès le réveil, auxquels peuvent s’ajouter des troubles du sommeil, et du poids sur la balance ! Bien entendu, la mauvaise humeur fait aussi partie du quotidien.

Les Omega 3 en renfort

Les acides gras ont un rôle direct sur notre santé mentale et plus particulièrement les oméga 3 qui assurent le bon fonctionnement des neurotransmetteurs de l'énergie et de la bonne humeur. On connaît l'importance majeure de ces acides gras tant dans la prévention des maladies cardiovasculaires que des troubles de l'humeur.

Les Oméga 3 se trouvent naturellement dans les poissons gras (sardines, harengs, saumons…), les crustacés, la mâche et plus simplement en complément alimentaire.

Laurence Gauthé

Oméga 3 de MERALIA