Conseils cosmétiques
& compléments alimentaires
Tél. 01 39 59 97 34
(numéro non surtaxé)

Lexique des plantes

Le bambou : une abondance de minéraux

Il existe un très grand nombre d’espèces de bambou. Les bambous se sont adaptés à de nombreux climats, ils sont donc présents naturellement sur tous les continents à l'exception de l'Europe du nord et de l’Antarctique.
Le bambou est très largement utilisé que ce soit comme plante ornementale, comme aliment, comme plante médicinale ou comme matériau.
La floraison des bambous est un phénomène naturel particulier qu’on a peine à expliquer. Elle n’est pas régulière et peut être espacée de plusieurs dizaines d’années. Certaines espèces fleurissent simultanément dans toute une région voire le monde entier, d’autres encore meurent après avoir fleuri ce qui peut entraîner des catastrophes pour les populations dont c’est l’aliment de base.

La médecine traditionnelle ayurvédique utilise le bambou dans de nombreuses indications. Les feuilles, considérées comme anti-inflammatoires, circulatoires, diurétiques et fortifiantes, sont données en décoction aux jeunes mères après l’accouchement. Les graines sont utilisées comme diurétiques et laxatifs. Les racines, antiseptiques, antalgiques et astringentes soignent douleurs articulaires et fatigue. Les pousses femelles sont prescrites comme traitements fébrifuges, expectorants, toniques, aphrodisiaques, anti-inflammatoires et antirhumatismaux.

Miraculeuse silice

Ce sont ces dernières indications qui ont intéressé les scientifiques occidentaux.
Les bambous sont tous riches en minéraux et ont de multiples vertus. Toutefois c’est le bambou épineux, bambousa arundinacea, le plus riche en silice et autres minéraux, qui est le plus utilisé pour ses bienfaits thérapeutiques. Les tiges de bambou sont creuses et présentent des nœuds à intervalles réguliers. C’est précisément l’exsudat récolté au niveau des nœuds de la tige qui est utilisé en médecine. Cette substance est connue sous le nom de «bamboosil» en Chine, ou encore de «tabashir» en Inde.

La sève utilisée est extraite des pieds femelles qui secrètent de la silice en une telle densité, que les chimistes comparent cette matière à du quartz !

La silice favorise la fabrication de collagène, une protéine essentielle pour l’équilibre des tissus de la peau, des tendons et des tissus osseux. Dans la sève de bambou, la silice participe à la solidification osseuse et les minéraux à celle des tissus conjonctifs, pouvant prévenir ainsi certains troubles dégénératifs tels que l'arthrose ou l’ostéoporose.

Bon à savoir : Notre organisme contient environ 7 grammes de silicium. Le silicium n’est pas synthétisé́ par le corps. Il doit être apporté par notre alimentation. Les apports nutritionnels conseilles en silicium sont de 5 mg/jour. Le silicium se retrouve en grandes quantités dans les aliments non raffinés et complets tels que les céréales complètes, les fruits et légumes biologiques, ou encore la soupe d’ortie.

Laisser un commentaire